Le profil de l’emprunteur parfait sans aucun crédit en cours et disposant d’une situation financière saine mais aussi d’un apport est peu courant, la plupart des emprunteurs ont une situation totalement différente, dont notamment des prêts en cours. Une situation fréquente et pas incompatible avec le prêt à l’habitat.

Souscrire un prêt immobilier avec des crédits en cours

La souscription d’un prêt à l’habitat implique de déposer une demande de financement auprès d’un organisme proposant ce type de produit bancaire, il peut s’agir d’une banque, d’un établissement de crédit ou d’un courtier, faisant l’intermédiaire avec les deux premières structures. En déposant une demande, l’emprunteur bénéficie d’une étude gratuite de sa situation financière et de l’évaluation de la faisabilité d’un emprunt immobilier, il s’agit là de définir la capacité à emprunter du demandeur, qu’il soit seul ou en couple.

Cette étape est importante car elle va conditionner le montant de l’emprunt, c’est-à-dire la charge de crédit que l’emprunteur sera capable de supporter compte tenu de sa situation financière, pour cela, les comptes bancaires et les fiches de salaires permettent d’étudier la balance entre les revenus et les charges. Parmi ces charges, on retrouve très régulièrement dans les demandes de prêt immobilier avec des crédits en cours, c’est-à-dire que l’emprunteur rembourse déjà des prêts à la consommation et la part restante, sera consacrée intégralement ou en partie au remboursement d’un prêt à l’habitat.

Peut-on obtenir un prêt immobilier avec les crédits en cours ?

Le calcul est simple, si les crédits en cours ont un impact trop important sur le taux d’endettement, alors l’emprunteur ne sera pas en mesure de pouvoir supporter une nouvelle mensualité, qui plus est pour rembourser un prêt immobilier qui s’envisage sur une longue durée. Si la part est en deçà du seuil de l’endettement, il est envisageable de consacrer la partie restante au remboursement d’une échéance de prêt immobilier, simplement il faut que la part restante soit en accord avec le montant du projet immobilier, que ce soit une maison, une construction ou un appartement.

Si la part des mensualités de crédits consommation en cours est trop importante, c’est souvent le cas chez les ménages ayant cumulé les prêts conso, il faut alors avoir recours à un allègement de ces charges, c’est une solution envisageable par le biais du rachat de crédit, une opération permettant de regrouper les prêts en un seul et d’allonger la durée de remboursement pour permettre à l’emprunteur de souscrire un prêt immobilier. Cette solution de réajustement n’est cependant pas toujours valable, c’est-à-dire qu’il faut avant toute chose réaliser une simulation de rachat de prêts pour avoir une estimation de la baisse de mensualité, c’est une étape gratuite et sans engagement pour les emprunteurs intéressés.