Recourir à un prêt personnel est censé être libre, sans avoir à fournir de justificatifs mais pourquoi les organismes demandent tout de même des documents ? Réponse.

Prêt personnel et justificatifs : demande et crédit

Lors d’une demande de prêt personnel, les banques et les organismes de crédits vont systématiquement demander une liste de justificatifs sur l’emprunteur. Ils ne sont pas tenus de demander des documents si ces derniers sont en rapport avec le montant emprunté, c’est-à-dire qu’un prêt personnel peut être obtenu sans avoir à justifier l’utilisation des sommes, c’est le principe du prêt non affecté.

Simplement la banque a pour obligation de vérifier l’identité et la solvabilité de l’emprunteur, c’est pour cette raison qu’elle va demander après une simulation de prêt personnel une liste de documents listés comme suit : carte d’identité, 3 derniers relevés de comptes, contrat de travail, trois dernières fiches de paies et RIB. L’intérêt étant de vérifier que l’emprunteur est en capacité de rembourser, en fonction de la somme qu’il demande.

Prêt personnel et prêt affecté : quelle différence ?

Le prêt personnel est un prêt dont les sommes peuvent être librement obtenues, sans affectation à un projet en particulier. Le prêt affecté est lui accordé uniquement si le projet se concrétise, par exemple pour l’achat d’un véhicule, le prêt affecté va nécessiter de fournir des justificatifs comme un devis ou un bon de commande et le prêt ne sera débloqué que si l’achat est réellement effectué.

Le prêt affecté est plus sécuritaire dans le sens où il ne se met en place que si l’acte d’achat est réalisé, en revanche, il nécessite de fournir des devis et peut mettre un peu plus de temps au niveau des démarches.